Le « Garra rufa » ou Cyprinion Macrostomus est originaire de Turquie (dans la région du Kangal),
            d’Irak, de Jordanie et de Syrie. Ce poisson d’eau douce a la particularité de vivre dans des eaux
            chaudes comprises entre 25° et 40°C, mais il est surtout connu pour son efficacité remarquable à
           nettoyer les plaies cutanées des malades et des personnes atteintes de maladies de peau comme le
           psoriasis ou l’eczéma. Ainsi en Turquie, il est devenu une vraie célébrité et a désormais le surnom
           de « Poisson Docteur ». De plus, au delà de ses performances actives de nettoyage des cellules
           épithéliales mortes, ce travailleur infatiguable a la particularité de secréter une enzyme, le dithranol
           (Anthralin), connu pour limiter la propaguation des symptômes de certaines maladies de peau comme
           le psoriasis. Actuellement , ses vertus sont utilisées dans les Spas, salons de massages et salons de
           beauté les plus prestigieux et les plus tendances (au Japon, en Turquie, en Thaïlande, aux Etas Unis,
           en Malaisie, en Allemagne, en Afrique du sud...). En France ces pseudo-vertus thérapeutiques ne sont
           pas reconnu par le milieu médicale et aucune étude en ce sens n'a encore été effectué. Il sera donc
           utilisé uniquement dans le domaine de la beauté et du bien être et aucune communication ne sera fait
           dans un autre sens
(lire la Charte). Les personnes ayant des problèmes de peau se verront interdire
           l'accès au bassin de fish-spa. Très amusant et hors du commun, ce petit poisson aura pour unique tâche
           de vous débarrasser de vos peaux mortes. Au bout de 30 min de fish-spa votre peau est plus douce que
           celle d'un nouveau né.


Nom Scientifique :   Garra Rufa
Descripteur :            HECKEL (1843)
Famille :                   Cyprinidé

                    

Description :
    Garra rufa est un poisson de la famille des cyprinidés, dont la description scientifique a été réalisée en 1843 par l’ichtyologiste autrichien Johann Jacob Heckel. De coloration assez terne, son corps est long et sombre, ses nageoires caudales et ventrales légèrement rougeâtres. Le ventre est clair. La bouche, légèrement en forme de ventouse, est en position infère, (ce qui signifie dirigée vers le bas) et renseigne sur son mode d’alimentation (voir ci après). La bouche possède deux paires de petits barbillons.

 Origine :
   Il a pour origine géographique les rivières et fleuves
de Turquie, Jordanie, Iran, Irak et Syrie. Il est présent dans l’Euphrate et le Tigre.
Dans son milieu naturel, les conditions d’eau sont les suivantes :
pH : 7 à 8      Kh : 6 à 12       Dureté (GH) : 8 à 15°  Température 16 à 28°C


Mode de Vie du Garra Rufa
    Sa zone de vie de prédilection est le fond, où il fouille le sol et trouve des cachettes parmi les pierres et les plantes

Comportement
    De nature paisible, c’est une espèce grégaire qui doit être maintenue en groupe. La maintenance de grand groupe nécessaire à l’activité de fish spa

Alimentation
    Comme pour tout être vivant, l’alimentation des Garra rufa est primordiale et ils ne se nourrissent  pas que des peaux mortes qu’ils grattent sur la peau. Dans leur milieu naturel, ils se nourrissent de micro-organismes qu’ils arrachent sur les fonds aquatiques .Ce sont des omnivores qui ont besoin d’un apport en protéines, en végétaux, en sels minéraux et vitamines.
Attention toutefois aux quantités distribuées, un surplus peut entraîner une pollution de l’eau.

Taille et longévité :
    
Sa taille maximale relevée dans la nature est de 14 cm, mais en aquarium il est rare qu’il dépasse les 8-9 cm. Son espérance de vie est estimée à une quinzaine d’années dans son milieu naturel mais en aquarium il vit généralement entre 6 et 8 ans.

Reproduction
 La reproduction des Garra rufa ne pose pas de problème majeur. Ovipare, les œufs sont lâchés prés du substrat par les femelles puis fécondés par les mâles. Toutefois, pour des raisons de conception et de volume de la population, aucune reproduction n’est envisageable dans des installations de « fish massage ».

 

Alimentation :
    Comme pour tout être vivant, l’alimentation des Garra rufa est primordiale et ils ne se nourrissent  pas que des peaux mortes qu’ils grattent sur la peau. Dans leur milieu naturel, ils se nourrissent de micro-organismes qu’ils arrachent sur les fonds aquatiques .Ce sont des omnivores qui ont besoin d’un apport en protéines, en végétaux, en sels minéraux et vitamines.
Attention toutefois aux quantités distribuées, un surplus peut entraîner une pollution de l’eau.








 


               


                                                                 
Recommander cette page à un ami

Site Internet Moduliti : Clé en main et sur mesure | Tout compris | Mentions Légales