Cyril LEGLISE

La luminothérapie

Historique luminothérapie recherche scientifique santé puissance lumière couleur lunette Psio relaxation bien être traitement maladies

LA LUMINOTHERAPIE



LA PUISSANCE DE LA LUMIERE POUR LE BIEN-ÊTRE ET LA SANTE


 



La luminothérapie est un traitement proposé pour la dépression, les troubles du rythme circadien et l'insomnie. Elle consiste à exposer les yeux à une lumière d'intensité et de spectre lumineux spécifique proche de la lumière solaire.
 

Origine
L'usage thérapeutique de la lumière naturelle en médecine remonte à la fin du XIX. Son effet remarquable sur la stimulation du système immunitaire et la lutte aux infections provoqua le développement des premières techniques de luminothérapie, récompensées, en 1903, par le prix Nobel de physiologie ou médecine remis au médecin danois Niels Ryberg Finsen. En France, la technique est popularisée dans les années 1920, entre autres par Jean Saidman, créateur de fameux solariums tournants à Aix-les-Bains, Vallauris et Jamnagar (Inde), et par les frères Biancani.
La découverte de la pénicilline et les campagnes de vaccination massive rendirent cette approche moins prometteuse et elle finit presque par tomber dans l'oubli.
Ce n'est qu'en 1984 que l'utilisation de la luminothérapie en psychiatrie clinique fit sa première apparition pour soigner la dépression saisonnière. Cette découverte est faite par Norman E. Rosenthal et ses collègues du National Institute of Mental Health aux États-Unis. Pendant plus de vingt ans, plusieurs chercheurs de par le monde, explorèrent cette voie pour le traitement de la dépression saisonnière, les troubles du sommeil et même la dépression non-saisonnière. Mais malgré des résultats spectaculaires, la reconnaissance de cette technique fut extrêmement longue, au point de décourager certains chercheurs. Le docteur Lam, auteur d'une vaste étude canadienne sur le sujet, déclara : « C'est une honte qu'un si grand nombre de personnes ne puissent avoir accès à la luminothérapie, cela, uniquement parce que les médecins ne connaissent pas ce traitement ». Ce n'est qu'en 2005, après 20 ans d’indifférence mais confrontés à l'évidence de l'efficacité du traitement, que les collèges et associations professionnelles de psychiatries américains reconnaissaient enfin officiellement la luminothérapie comme un traitement efficace, de première ligne, contre la dépression saisonnière et certains troubles du sommeil.


Mode d'action
Les recherches montrent que le métabolisme de la mélatonine (hormone du sommeil) est déréglé chez les personnes souffrant de dépression saisonnière. Chez ces individus, il est observé un taux de mélatonine particulièrement élevé durant le jour. Ceci expliquant la fatigue durant la journée. La stimulation, le matin, des cellules ganglionnaires de la rétine ( photorécepteurs non-imageants) permet de bloquer la transformation de la sérotonine en mélatonine durant le jour et donc la sécrétion de la mélatonine par l'épiphyse (glande pinéale). De plus, il y a une « reprogrammation » de l'horloge biologique permettant une sécrétion normale de la mélatonine la nuit en fonction des phases du sommeil.

Activité physiologique de la lumière
Par son inhibition de la sécrétion de mélatonine, la lumière permet un réveil amélioré et une meilleure vigilance. Elle régule l'horloge biologique et améliore la synchronisation des rythmes biologiques : ce qui entraînera une meilleure forme et une meilleure énergie vitale. Elle stimule les régions de la base du cerveau et augmente le niveau de sérotonine (neurotransmetteur) qui a un effet antidépresseur et régulateur de l'appétit.

Type de lumière utilisée en règle générale
Il s'agit du spectre lumineux solaire mais sans ultraviolets (UV) qui sont nuisibles pour la peau et la cornée. L'unité d'éclairement est le lux. La dose recommandée par les spécialistes du domaine est de 10 000 lux à 45 cm de distance pendant 20 à 30 minutes le matin. La température de couleur de la lumière est généralement de 4,000 K.

Habituellement, une lampe au mercure est utilisée mais d'autres technologies existent. Par contre, certains spécialistes ont des réserves quant à la nouvelle technologie à diodes électroluminescentes qui utilise des longueurs d'ondes plus courtes de couleur bleutée. Il apparaît que cette technologie utilisée à long terme pourrait provoquer l'apoptose (mort cellulaire) dans la rétine. Jusqu'à maintenant, seules les études chez les animaux ont pu montrer un tel effet. Il est cependant prudent d'utiliser les lampes de luminothérapie qui ont prouvé leur effets et qui sont utilisées depuis plus de 20 ans sans dommage à long terme.

La chaleur dégagée par une lampe à lumière blanche est la même que celle d’une lampe ordinaire. Lorsqu'on utilise un tel appareil, plus la quantité de lux est élevée, moins le traitement est long. Par exemple, il faut s’exposer 30 minutes avec une lampe qui émet 10,000 lux, et 60 minutes si elle en émet 5 000. Plus on se tient loin de l'appareil, plus on doit prolonger l’exposition .


LES BENEFICES DE LA LUMINOTHERAPIE
 

Dépression saisonnière
La dépression saisonnière, ou blues de l'hiver, se caractérise par des symptômes dits "atypiques" puisqu'ils sont différents de ceux d'une dépression standard. Ainsi, la personne a davantage le goût de manger (féculents et sucre) et de dormir. Une baisse d'énergie et des symptômes cognitifs (culpabilité, dévalorisation, etc.) et une perte d'intérêt pour les activités antérieures peuvent également être présents. Habituellement, les gens présentent ces symptômes dès le mois d'août et ce, jusqu'au mois d'avril. Lorsque ces symptômes affectent significativement les activités quotidiennes de la personne, au point de ne plus aller travailler par exemple, il est alors question de dépression saisonnière hivernale, qui touche environ 3 % de la population. Si les symptômes sont plus modérés, il sera alors question de "déprime hivernale" ou de "blues de l'hiver", qui affecte environ 20 % de la population. Les femmes seraient plus touchées que les hommes. Selon des médecins américains, la lumière constitue un traitement de premier choix pour soigner ce type d'affection et présente l'avantage d'éviter les effets secondaires des médicaments . La dépression saisonnière est plus connue sous le nom de TAS (trouble affectif saisonnier).

Certaines études américaines proposent l'association de la luminothérapie et d'un antidépresseur sérotoninergique. Cette association permet de raccourcir le délai de réponse de l'antidépresseur et, même dans certains cas, de diminuer le dosage des médicaments. Utilisée en n de traitement, la luminothérapie permet d'allonger la période de "bien-être" du patient.


Travail de nuit ou travail de "pauses"
Pour un travail de nuit, la luminothérapie est utilisée au moment qui correspond au début de la journée de travail. Une deuxième exposition à la lumière est préconisée vers 1h. du matin (moment du "coup de pompe") et en fin de travail, la personne évitera la lumière du matin afin de mieux dormir durant la journée.

Pour un travail de "pauses", il faut qu'il n'y ait pas de changement d'horaires sur une durée de minimum 7 jours. À ce moment-là, il faudra adapter chaque changement d'horaire de travail en se basant sur les traitements de luminothérapie préconisés dans le décalage horaire (changement de fuseau horaire lors de voyage aérien).


Troubles du sommeil
La luminothérapie permet de remettre à l'heure l'horloge interne du patient qui présente des décalages de phases ou des insomnies. 1. Avance de phase du sommeil : le patient s'endort tôt (17 h p. ex.) et se réveille tôt (p. ex. 3 h du matin). Une séance de luminothérapie vers 17 h retardera la phase de sommeil vers la nuit. 2. Retard de phase de sommeil : le patient s'endort tard et se réveille tard. Une séance matinale de luminothérapie recalera la phase de sommeil vers la nuit. 3. "Mauvais sommeil" : une séance matinale de luminothérapie améliorera le sommeil du patient tout en évitant les effets secondaires des hypnotiques (somnolence matinale, diminution de la mémoire et décapitation des phases III et IV du sommeil (phases de récupération), diminution de la libido, risques d'accoutumance et de dépendance). La luminothérapie a été citée comme une des meilleures thérapies non médicamenteuses de l'insomnie.

Voyage aérien
Lorsqu'un individu voyage en "sautant" des fuseaux horaires, il ressent un état de fatigue ou d'éveil à un mauvais moment de la journée. Pour se remettre en phase avec le nouvel horaire du pays dans lequel il va, celui-ci a besoin d'un jour de "réadaptation" par fuseau horaire "sauté" . À titre d'exemple, un voyage Benelux ↔ États-Unis engendre un décalage de 6 heures par rapport à l'horaire de départ. Un individu normal aurait besoin normalement de 6 jours de "réadaptation" au nouvel horaire mais, grâce à la luminothérapie, 1 à 2 jours lui suffiront. Chaque voyage devra être analysé individuellement et certaines méthodes de calcul permettent d'établir des traitements de luminothérapie différents selon le nombre de fuseaux horaires "sautés".

Quelques conseils supplémentaires :

  • Dans l'avion, boire au moins deux litres d'eau (en évitant l'alcool et le café).
  • Se mettre directement à l'heure de la destination : régler la montre à l'heure de la destination future et imaginer la présence sur place.
  • Adapter le comportement en fonction du nouvel horaire.
  • Pour rester éveillé plus longtemps, prendre un repas riche en protéines (viandes). Consommer des protéines, riches en tyrosine et pauvres en sucres augmente l'excitation des neurotransmetteurs dont la sérotonine et provoque l'éveil. Pour trouver le sommeil, prendre un repas riche en glucides. Consommer des produits comme du lait riche en tryptophane (précurseur de la sérotonine) et des produits sucrés augmentant le taux d'insuline et aidant le transport du tryptophane à travers la barrière hémato-encéphalique provoquera une augmentation du taux de mélatonine.

Remise à l'heure de l'horloge biologique
La chronobiologie préconise la prise d'un médicament en fonction du métabolisme de celui-ci en effet notre horloge biologique règle les rythmes hépatiques. En choisissant une heure bien précise pour la prise d'un médicament, variable selon le type de médicament, le thérapeute pourra optimiser le traitement et se permettre de diminuer les doses de celui-ci. Ce cas bien particulier de la médecine est utilisé en cancérologie où l'individu a recours à des médicaments très toxiques. En cas de cancer, le patient subit des décalages par rapport à une journée normale, ceux-ci étant dus à son état de stress, d'insomnies, de nausées… La luminothérapie utilisée en début de traitement permettra de remettre l'horloge biologique interne du patient en phase par rapport à l'horloge réelle de la journée. Le thérapeute pourra alors choisir la meilleure heure pour l'administration du traitement anti-cancéreux.

Fatigue chronique
Pour le médecin, le diagnostic n'est pas aisé et ce type d'état du patient est très controversé. Cette fatigue intense peut "cacher" bon nombre de problèmes : dépression, fibromyalgie, mononucléose infectieuse… De manière générale, la luminothérapie, par son action régulatrice sur le rythme circadien (±24h.), aura une action bénéfique sur la fatigue de la personne. Certains individus ont été soulagés de cet état de fatigue anormal par une simple exposition matinale à la lumière.

États dépressifs avant et après accouchement
Une femme sur dix environ présente un état dépressif pendant sa grossesse. Pendant la période de gestation, le médecin évite autant que possible l'utilisation de médicaments (effets tératogènes, effets abortifs…). Un grand nombre de patientes présenteront un état dépressif après l'accouchement (baby blues). Des séances de luminothérapie commencées pendant la grossesse et poursuivies après l'accouchement amélioreront l'état dépressif "ante-partum" et post-partum.

Syndrome prémenstruel
Le syndrome prémenstruel est un trouble applicable aux jours précédant les menstruations chez certaines femmes. Il est caractérisé par une prise de poids notable due à une rétention hydrosaline excessive, par un gonVement douloureux des seins, des maux de tête, les jambes lourdes, des éruptions cutanées ou d'herpès et par des troubles du comportement : nervosité, anxiété, émotivité, dépression… Cet état est dû à un déséquilibre du rapport sérotonine / mélatonine. La lumière peut rétablir cet équilibre. Une simple luminothérapie quelques jours avant l'apparition habituelle de ces symptômes est préconisée.

Fatigue dans la sclérose en plaques et dans la maladie de Parkinson
Une séance de luminothérapie matinale peut améliorer les états de fatigue intenses que connaissent les personnes atteintes de sclérose en plaques ou de la maladie de Parkinson. Un examen ophtalmologique est nécessaire.

Personnes âgées et démence sénile
Les personnes âgées présentent souvent des avances de phase du sommeil : la personne s'endort tôt et se réveille tôt. Une exposition à la lumière vers 17 h retardera l'apparition du sommeil et décalera ainsi la phase de sommeil vers la nuit. Le personnel soignant est peu nombreux pendant la nuit, ce qui augmente les risques d'accident des personnes âgées qui se relèvent la nuit sans surveillance. N'oublions pas que beaucoup d'hypnotiques présentent de nombreux effets secondaires notamment des effets négatifs sur la mémoire, sur l'équilibre, ils diminuent la vigilance, ils provoquent des e#ets de sédation nocturne mais aussi diurne, ils ont un effet dépressif et provoquent une dépendance et une accoutumance. La luminothérapie ne présente pas ces inconvénients et est certainement très bien placée pour remplacer ou, en tout cas, diminuer les hypnotiques.

Dans la maladie d'Alzheimer
Les états cognitifs et perturbation des cycles sommeil-éveil dans la maladie d'Alzheimer sont dus à une dégénérescence des cellules de l'horloge biologique à cause de la maladie. En début de maladie, lorsque l'horloge biologique est encore active, l'état général du patient peut être amélioré en l'exposant à une séance matinale de luminothérapie. (La lumière améliore la synchronisation des rythmes biologiques).

Prise ou perte de poids
Les états compulsifs alimentaires tels que la boulimie et l'anorexie peuvent être améliorés par une séance matinale de luminothérapie. Une étude parue dans le Int. Journ. of eat disorders (janvier 2003 vol 33;76-77) propose une "aide" thérapeutique au moyen de la luminothérapie à toutes les adolescentes atteintes d'anorexie. Dans les prises de poids, la luminothérapie pourra venir en aide dans le sens où elle diminue les appétences pour le sucre. Ces compulsions alimentaires sont plus souvent présentes au début de l'automne et pendant toute la période automne - hiver. Cet attrait pour le sucre est dû à un manque de sérotonine. En mangeant du sucre, l'augmentation du taux d'insuline permet un passage plus aisé du tryptophane (précurseur de la sérotonine) au niveau de la barrière hémato-encéphalique. Ce réflexe peut être compris comme un réflexe de régulation interne.

Abstinence alcoolique
Une étude parue dans le Journal of Clinical Psychiatry (1993) (Jul, 54.7, 260- 2) démontre que « l'absence de lumière (darkness) appelle l'alcool ». Sans facteur de stress ajouté, des rats soumis à une absence totale de lumière préfèrent boire de l'alcool que de l'eau. Dans cette même étude, l'auteur montre que la luminothérapie peut s'avérer très utile dans les sevrages alcooliques. L'auteur remarque que les consommations d'alcool sont plus fréquentes pendant la période automne-hiver. Spécialement pendant cette période, une séance matinale de luminothérapie administrée à ces patients les aidera à prévenir les rechutes. Par son e#et stabilisateur sur le sommeil et sur la composition de celui-ci, la luminothérapie peut être utilisée pendant le sevrage alcoolique en complément des traitements conventionnels.

Sport
Des études ont été faites sur l'état de vigilance du cerveau de volontaires exposés ou non à la lumière. Il s'avère que les personnes exposées à une lumière intense répondent plus rapidement et avec plus de discernement que celles mises dans la pénombre. Les sportifs, pratiquant un sport nécessitant une grande attention, verront un intérêt certain dans l'utilisation de la luminothérapie. Pour les sportifs professionnels, un problème de décalage horaire peut s'ajouter.

Personnes actives et en bonne santé
Une courte séance de luminothérapie, dans les deux heures après le lever, procure le même tonus qu'une matinée ensoleillée de printemps ou d'été. Les simulateurs d'aube permettent également d'augmenter la production de sérotonine le matin et de diminuer la mélatonine (sensation de fatigue). Ces simulateurs vous permettront de vous réveiller avec la lumière et de respecter votre cycle de sommeil.

Effets secondaires
La lumière étant dépourvue d'ultra-violets et d'infrarouges, la luminothérapie est dépourvue d'effets secondaires.

 

______________________________

LA SOLUTION PSIO
______________________________


Les lunettes PSiO sont un outil d’une puissance infinie qui vous libère de tous vos blocages et vous assure un bonheur durable
 

Recommandé pour tous
Particuliers, Entreprises, Hôpitaux, Cliniques, Dentistes, Thérapeutes…

 

Aujourd’hui, je vous invite à découvrir une solution sûre pour vous accompagner au quotidien et pour vous sentir mieux. Il s’agit d’un procédé éprouvé scientifiquement, fondé sur une utilisation innovante de la lumière et du son par les lunettes PSiO. Dans un espace infini de sons, de couleurs et de lumières kaléidoscopiques, le PSiO et ses programmes vous permettent de vous relaxer et de vous endormir serein… naturellement et vous aident dans vos problèmes de fatigue, de stress, de burn-out, de douleurs, de perte de poids, dans la réussite financière, amoureuse, examens…
Le PSiO vous aide aussi à augmenter votre système immunitaire, à pratiquer la méditation, la relaxation… 

Le dispositif PSiO, est un outil révolutionnaire qui combine 3 techniques :

  1. La luminothérapie.
  2. La relaxation guidée par la voix.
  3. La chromothérapie (la nouvelle science qui utilise les couleurs pour se détendre profondément)

Plus de 160 programmes sont disponibles

Mais qu’est-ce que le PSiO exactement ?
A première vue, le PSiO ressemble à une paire de lunettes équipée d’un lecteur MP3… Mais en fait, c’est un puissant outil de relaxation qui utilise la technologie innovante de la stimulation par la lumière à des rythmes très précis. Ces rythmes sont connus depuis la nuit des temps pour influencer l’état dans lequel se trouve l’esprit …Dans les programmes PSiO, la fréquence de stimulation visuelle varie de 3 à 12 cycles/seconde, ce qui permet d’accéder facilement à un état de «lâcher-prise», propice à la suggestion positive … Le PSiO c’est une paire de lunettes sophistiquée, dotée d’un lecteur MP3 et dont les verres diffusent de la lumière soit en mode pulsé, soit en mode continu.
Le mode pulsé permet de se détendre rapidement et d’annuler la rumination, alors que le mode continu est plutôt utilisé pour la luminothérapie.
Il vous propose des programmes déjà intégrés et en plus vous pouvez en télécharger sur internet une infinité d’autres, notamment dans le domaine du développement personnel.

Comment fonctionne les lunettes PSiO ?
Les séances avec les lunettes PSiO durent environ de 5 à 40 mn. Elles s’effectuent de préférence dans un environnement calme, assis confortablement avec la tête reposée ou en position couchée. Le PSiO peut alors agir sur votre esprit comme un bouton de réglage de fréquence d’une radio.


1er temps
L’utilisateur voit son attention se focaliser par la scène visuelle composée de couleurs chatoyantes n’ayant aucune autre signification pour l’esprit que leur étonnantes beautés.
La conscience devient purement sensorielle et les pensées analytiques diminuent pour se transformer en ressenti auditif et visuel. La musique ou les voix sont ressenties beaucoup plus profondément, et très différemment qu’elles ne le seraient avec une simple écoute sonore.


2ème temps

L’attention flotte progressivement. Les paupières s’abaissent automatiquement pendant que la lumière passe au travers de celles-ci. Elles deviennent un deuxième écran de projection des stimulations visuelles.

 


3
ème temps

Les stimulations visuelles deviennent monotones. Progressivement, les yeux basculent dans leurs orbites, naturellement… en position de repos total. A ce moment, les stimulations visuelles sont restreintes tant par leur intensité que par leur variation de fréquence. L’attention se met alors complètement au repos. Dès lors, le lâcher-prise est total !

 

Résultat
Le repos induit provoque une récupération automatique tandis que la lumière provoque un effet énergisant, un peu comme une sieste régénérante (sauf qu’ici, c’est vous qui la provoquez, à volonté !).

A noter
Lorsque l’attention est au repos, l’esprit est très perméable aux suggestions : il continue de tout entendre mais il n’écoute plus attentivement. Les messages ne sont donc plus filtrés par l’attention.
C’est la raison pour laquelle le PSiO est un merveilleux outil pour la suggestion de messages positifs adressés à votre «Etre profond».

Par exemple :

  • Aide à l’induction d’une nuit sereine,
  • Aide à la perte de poids,
  • Gestion de l’anxiété, du stress et de la timidité…

Ce que vous apportera le PSIO
Il faut savoir qu’habituellement, votre esprit est constamment transporté via les zones de l’anticipation ou de la mémoire, dans des espaces remplis d’images et d’idées qui reviennent en boucle. C’est ce que l’on appelle la « rumination » des pensées. A cause de cette « rumination », vous ne parvenez jamais à être dans le présent ! Vous êtes dans le passé ou dans le futur mais vous oubliez le présent et la sensation du vivant, qui devrait être omniprésente !
Le PSiO constitue une solution efficace à cette problématique. Elle met fin à ce bruit parasite. Les sons et les lumières émis par le PSiO envahissent rapidement vos zones sensorielles auditives et visuelles. La rumination stoppe automatiquement pour laisser place à la contemplation des scènes visuelles colorées. Votre attention est dirigée, non plus vers vos pensées mémorisées ou vers l’anticipation mais dans les perceptions audiovisuelles présentes (un état apparenté à la contemplation méditative). C’est un état particulier où vous êtes encore éveillé mais vous croyez dormir (si quelqu’un vous parle ou touche votre bras, vous réalisez que vous ne dormiez pas encore…). Vous entendez tout mais vous n’écoutez plus… Vous êtes dans ce qu’on appelle « l’écoute subconsciente » Et cet état possède des propriétés particulièrement favorables à la suggestion : l’esprit étant plus perméable, il est aussi connu comme très récupérateur car l’attention, enfin au repos, consomme une très grande quantité d’énergie. Atteindre cet état est donc appréciable pour toutes les personnes qui recherchent une récupération rapide et efficace. Par exemple : les infirmiers qui travaillent la nuit, les pilotes en décalages horaires, les étudiants en période d’examen ou tout simplement les hommes et femmes d’affaires qui sont stressés par leur travail harassant.

Grâce au PSiO vous réussissez enfin... le « Lâcher prise » !
Comment le PSiO agit-il pour être aussi efficace ? Le PSiO utilise certaines fréquences de lumières pulsées (qui ont fait l’objet d’études à l’électro-encéphalographie), et cela afin d’entraîner votre esprit dans des niveaux de la conscience habituellement indomptés ! Grâce à cette technique, le PSiO parvient à relâcher le niveau d’attention et vous rend possible le fameux « lâcher prise », si difficile à atteindre par la simple volonté !

Le PSiO allie « effet récupérateur » et « effet mémorisateur »
C’est un moyen idéal pour vous régénérer intelligemment et récupérer plus rapidement.
Les étudiants en feront donc un usage intensif en période d’examen… En plus, le PSiO favorise l’apprentissage car l’état « au bord du sommeil », est connu pour ses vertus en matière de traitement des données accumulées et leur mémorisation… Et à la grande différence de tout type de médicament, le PSiO est sans danger et peut être utilisé autant de fois que l’on en a besoin.

Le PSiO, utilisé depuis 25 ans dans les milieux scientifiques
Dans les hôpitaux, les techniques du PSiO sont utilisées depuis 1994 pour permettre aux chirurgiens d’opérer sans sédation intraveineuse pendant toute la durée d’une opération sous anesthésie locorégionale. Comme le dit le proverbe : « qui peut le plus, peut le moins » ! 
Vous pourrez donc bénéficier tout aussi efficacement des vertus du PSiO pour un usage personnel.

 

Profitez d’une infinité de programmes à télécharger
Dès que vous connectez votre PSiO à votre ordinateur, un nouveau monde d’applications s’offrent à vous : des applications pour améliorer votre bien-être, pour retrouver vos équilibres vitaux, pour renforcer vos potentiels personnels et vos performances dans tous les domaines. 
Il existe, en réalité, trois grands domaines d’applications au PSiO et des dizaines de programmes, avec des thématiques différentes :

  • Relaxation
  • Meditation
  • Turbo-Sieste


Le PSiO est un outil 100% polyvalent ! Méditation, Relaxation, Performance, Musique. Tous les chemins mènent au PSiO !
 

Méditation
​La visualisation positive enfin accessible à tous en quelques secondes ! 
Grâce au PSiO, dès les premières secondes, vous êtes amené au moment présent, dans la sensorialité auditive et visuelle. Cette immersion au présent est proprement irrésistible.
Tous les programmes NOVA ERA par exemple sont conçus comme des méditations facilitées par la couleur qui inonde la zone visuelle. Ils sont considérés comme des programmes d’aides à la visualisation positive. 
Si vous pensez que méditer est difficile, si vous pensez que la méditation est un art réservé à une communauté apparemment « supérieure », le PSiO va vous prouver le contraire !

Relaxation
De véritables « audiocaments »
Tous les programmes de Relaxation sont développés par des spécialistes de la détente (kinésithérapeutes et médecins spécialisés en psychosomatique…). Ils correspondent à des troubles fonctionnels qui peuvent être traités en complément du traitement général conventionnel. Tous ces titres sont d’ailleurs aussi dénommés audiocaments. En Belgique, ils sont vendus en pharmacie et sont prescrits par des médecins généralistes. En fonction de la thématique proposée, il vous  suffit de choisir le titre à placer dans votre PSiO et de vous laisser aller, sans aucun effort !
Note : ces programmes Relaxation ne remplacent en aucune manière le traitement médical mais le complète.

Performance
Décuplez les capacités de votre cerveau.
Après le travail, après l’étude intensive ou à l’heure de la sieste, les programmes Sieste ou Relaxation seront d’une aide précieuse. Les programmes Mémo sont spécialement conçus pour favoriser la mémorisation après une étude intensive alors que la concentration pourra être favorisée par les programmes Concentration. Pour bien apprendre, il faut pouvoir intégrer puis mémoriser. C’est ce que le PSiO vous assure avec ses programmes Sommeil. Le PSiO c’est l’allié le plus solide pour faire face aux exercices intellectuels épuisants.

Musique
Puissant générateur d'énergie
Le PSiO permet aussi de vous changer les idées et de vous régénérer au moment présent dans une expérience sensorielle pure. Les musiques de Claude Challe sont inégalables dans ce domaine. Véritable initiateur de la Lounge Music, Claude Challe est reconnu pour avoir popularisé le label « Buddha Bar »au niveau mondial. Nous sommes donc très fiers d’offrir aux heureux acquéreurs du PSiO cette possibilité nouvelle et originale pour se régénérer avec ses musiques envoûtantes.
 

Si malgré toutes les possibilités énoncées ci-dessus, vous hésitez encore à découvrir le PSiO, alors lisez bien ceci :

Les secrets d’une technologie longuement expérimentée. Reconnu par la science.
Le PSiO développe une technologie expérimentée depuis vingt-cinq ans. Plus de 250.000 utilisateurs et des millions de séances prodiguées par des professionnels des soins de santé attestent du sérieux de cette technologie. D’ailleurs, de multiples études existent sur l’effet des stimulations sensorielles sur les rythmes cérébraux.
(Voyez la rubrique «Etudes scientifiques» sur le site 
www.psio.com).
 
 

Bloquer la rumination : comment est- ce possible ?
La technologie utilisée dans le PSiO est une combinaison de stimulations colorées et de rythmes pulsants sur des fréquences très précises. Le tout est parfois associé à des battements binauraux, et des voix suggestives tantôt intervenant tantôt l’une après l’autre, tantôt simultanément (selon la méthode développée par le Dr Milton Erickson, le génie créatif de la suggestion indirecte).

  • Les textes des messages enregistrés sont écrits par des médecins spécialisés en psychosomatique.
  • Les voix sont celles de professionnels rôdés à la relaxation guidée.
  • Les musiques sont développées en collaboration avec des spécialistes.

En fonction des différents programmes, le contenu varie légèrement :

  • Relaxation (beats sonores, couleurs, musique & multi-évocations).
  • Méditation (musique et voix simples)
  • Turbo-sieste (musique et lumière énergisantes)

Les protocoles des sessions de stimulations sons/lumières ont été strictement élaborés à l’aide d’un électroencéphalogramme d’un genre nouveau : le « néo EEG » créé par le fameux Professeur Sorel (grand neurologue belge aujourd’hui disparu).
 


 

Pour toutes ces raisons, les programmes pour lunettes PSiO sont uniques au monde